Nous sommes tous appelés à vivre en enfants en Dieu. Agir selon son Esprit, transmettre son Amour, c'est notre vocation quel que soit notre état de vie. Mais cela nous amène à nous poser certaines questions :

More...

Comment concilier notre vie dans le monde et notre aspiration de chrétiens ? Comment vivre à la fois l'amour de Dieu et l'amour du prochain ? Les vertus nous permettent de garder cet équilibre. Voyons comment.

Cet article fait partie d'une série sur les vertus.

Dans ce volet nous verrons : 

  • Comment rester dans l'équilibre de la vertu 
  • Quelles sont les 3 vertus que Dieu nous donne spécialement pour vivre en chrétien
  • Quel est le sens profond de la charité

Quelle est votre vertu préférée ?

Selon Michael Blake, l’auteur de Danse avec les loups, « chaque être humain trouve certaines qualités à chérir par-dessus toutes les autres ». (Danse avec les loups, chapitre XXII, 5)

 Et c’est vrai que suivant notre sensibilité, notre éducation, nos expériences ou encore notre vocation, nous pouvons admirer davantage telle ou telle vertu…

Un peu comme quand nous avons une couleur préférée !

Vous, par exemple :

  • Est-ce que les injustices vous font hurler ?
    Si oui, vous avez un sens aigu de la justice.
  • Trouvez-vous important de toujours rétablir la vérité ?
      Si oui, vous estimez la franchise et la véracité.
  • Vous rendez-vous toujours disponible pour les autres ? Aimez-vous leur rendre service ?  
      Si oui, vous êtes porté par le dévouement.
  • Êtes-vous toujours prêt à faire face aux défis qui se présentent à vous ? Ou bien déterminé à assumer les coups durs ?
      Si oui, vous reconnaissez la noblesse du courage.

Ces affinités que nous avons parfois avec une vertu particulière sont une bonne chose : elles nous permettent d’en apprécier la valeur et en facilitent l’exercice.

Elles sont aussi la preuve que nous sommes attirés par le Bien.

Le danger de la vertu unique

Pour autant, ce serait une erreur de mettre une vertu sur un piédestal, c’est-à-dire ne jurer que par elle et renier toutes les autres…

Car alors, nous risquerions de donner à cette vertu un pouvoir tyrannique, ce qui serait contraire à la vertu !

Agir ainsi, ce serait donc passer à côté de la vertu que nous aimons, en méconnaissant sa raison d’être et sa nature profonde…

Mais ce serait aussi donner des moyens de pression à ceux qui veulent nous enlever notre liberté en nous culpabilisant ce qui, soit dit en passant, est la tactique préférée de lAccusateur

Tu n'es pas généreux  !

Tu n'es qu'un égoïste  !





c'est comme ça que tu es charitable ?!

Alors comment faire pour éviter cet écueil ?

Les vertus complémentaires

 Permettez-moi d'abord d'attirer votre attention sur un phénomène optique. 

Savez-vous que lorsque nous sommes longtemps exposés à une couleur, sa complémentaire visuelle apparaît ensuite sur notre rétine afin de reposer notre oeil ?

Il s’agit là d’un mécanisme naturel qui permet de compenser la saturation et de rétablir l’équilibre.

Je vous propose d’en faire l’expérience dans la vidéo ci-dessus (02:52).

Explication de l'expérience 

 Si je vous parle de cela, c'est parce qu'il se passe quelque chose de similaire vis-à-vis des vertus.

Lorsque nous nous trouvons face à une attitude excessive ou que nous entendons des discours qui prônent encore et toujours la même vertu ou le même comportement, il arrive un moment où nous sommes à saturation.  

Nous recherchons alors instinctivement la vertu qui contrebalancera cet excès pour rétablir l’équilibre, car rappelons-le, la véritable vertu (ou l’attitude vertueuse) se situe dans un un juste milieu… 

quand on arrive à saturation

Je veux bien être bonne mais il ne faut quand même pas abuser… eljustice dans tout ça ?

En ce sens, on peut dire qu’il y a des vertus complémentaires, tout comme il existe des couleurs complémentaires.

en voici des exemples :

  • La bonté et la justice : pour décrire le Seigneur, la Bible dit souvent qu’il est juste et bon (en particulier dans le livre des Psaumes).
  • La douceur et la vertu de force : dans la prière du Veni Creator, l’Esprit Saint est appelé « force et douceur de la grâce du Seigneur »

Je mentionnerai aussi pour reprendre les vertus évoquées plus haut :

  • Le courage et la prudence  
  • Le dévouement et le respect de soi :
  • La franchise et la délicatesse

 Connaître ces duos de vertus nous permet de :

  • Ne pas mal nous juger lorsque que nous ressentons un excès 
  • Ne pas tomber dans une attitude excessive
  • Retrouver l'équilibre de la vertu lorsque nous l'avons perdu
  • Être plus compréhensif face à une personne qui loue sans cesse la vertu complémentaire à notre vertu de prédilection.

Si tu veux arriver à quelque chose dans la vie, tu dois faire preuve de force ! La force, il n’y a que ça de vrai !

discours unilatéral

La vertu de prédilection de cet homme est la vertu de force. C'est ce qui ressort dans ses propos. En avoir conscience nous aide à ne pas nous révolter contre ses paroles si nous avons plus d'affinités avec la douceur, et à ne pas culpabiliser d'avoir une attitude qui ne correspond pas forcément à son jugement.

Pour ma part, j’aime bien appliquer aux vertus l’image de la Table ronde du Roi Arthur : pas de siège privilégié pour une vertu en particulier, car toutes ont également droit à une place d’honneur.

Mais alors...

Pourquoi dit-on que la charité est la plus grande des vertus ?

L'expression vient de St Paul, dans la première lettre aux Corinthiens.

"Maintenant donc ces trois choses demeurent : la foi, l'espérance, la charité ; mais la plus grande de ces choses, c'est la charité."

1 Corinthiens 13,13

En vérité, la charité est une vertu un peu spéciale.

D’abord, elle fait partie, avec la foi et l’espérance, des trois vertus théologales, c’est-à-dire des vertus qui concernent spécifiquement notre vie avec le Seigneur.

Les vertus théologales

Les vertus théologales nous sont données par Dieu pour faire grandir notre relation avec Lui.

Ce sont des vertus surnaturelles.

On dit qu’elles ont Dieu pour origine, motif et objet. (Catéchisme de l’Église Catholique, n°1812)

  • Par l’espérance, nous attendons fermement la venue du Royaume de Dieu. 
  • Par la foi, nous saisissons sa présence.
  • Par la charité, nous faisons grandir son Royaume avec Lui.

Vous aimez ce que vous lisez ?

Vous aimerez sûrement mon livret PDF : "12 points de repère pour s'approcher du coeur de Dieu" que j'ai le plaisir de vous offrir.

Votre adresse de messagerie sera uniquement utilisée pour vous envoyer la lettre d'information de pagesvolantes.fr Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désinscription intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et de vos droits

la vertu d'espérance

L’espérance est cette belle vertu qui nous pousse à nous appuyer sur le secours de Dieu, sur sa grâce et sur sa miséricorde, pour demeurer unis à Lui, alors même que nous avons bien conscience de notre misère…

Elle est la lumière qui se lève comme le matin au milieu de nos obscurités intérieures.

Traditionnellement, on associe le vert à la vertu d'espérance dont il est devenu la couleur symbolique.

Mais ce qui est intéressant, c’est que si l’on se réfère à une expérience de Goethe, qui a beaucoup étudié les phénomènes d'apparition de la couleur, le vert correspond parfaitement à ce qu’est l’espérance : la lumière qui apparaît au milieu de l’obscurité…

Vous pouvez voir cela dans la vidéo ci-dessus. (07:20)

Peut-être vous demandez-vous pourquoi le symbole de l'espérance est une ancre ? C'est en référence à un passage de la lettre aux Hébreux :

"Nous qui avons trouvé un refuge en [Dieu], nous sommes grandement encouragés à saisir avec fermeté l'espérance qui nous est proposée. Cette espérance est pour nous comme l'ancre de notre vie. Elle est sûre et solide"

Lettre aux Hébreux 6, 18-19

la vertu de foi

Si vous aimez l'art abstrait, alors ceci pourrait être une bonne représentation de la vertu de foi : un bandeau d’obscurité qui pourtant se trouve dans la lumière…

une représentation de la vertu de foi

 Comme le dit Saint Paul, « nous cheminons dans la foi, non dans la claire vision » (2 Corinthiens 5,7)  et « par la foi, nous avons accès à la grâce de Dieu en laquelle nous sommes établis » (Romains 5,2)

Ainsi, tel est le paradoxe de la foi : elle est une sorte d’obscurité... mais par elle, nous vivons déjà dans la lumière de Dieu !

 « La foi est un moyen de connaître des réalités qu'on ne voit pas »

Lettre aux Hébreux 11,1

Découvrez dans la vidéo (08:29) quelle couleur on pourrait associer à la vertu de foi !

La vertu de charité

Voici ce que St François de Sales écrit à propos de la charité :

« La foi, l'espérance, viennent ordinairement devant elle en l’âme pour lui préparer le logis ; et comme elle est arrivée, elle lui obéissent et la servent, comme tout le reste des vertus ; et elle les anime, les orne et les vivifie toutes par sa présence. »

Traité de l’amour de Dieu, livre onzième, chapitre 9

On comprend pourquoi St Paul déclare que la charité est plus grande que la foi et l’espérance : c’est que ces deux vertus, comme toutes les autres vertus, sont à son service.

Car la charité n’est rien de moins que « l’amour de Dieu qui a été répandu dans nos coeurs par l’Esprit Saint » (Lettre aux Romains 5.5)

la charité, une amitié avec dieu

Dans sa Somme théologiqueSt Thomas d’Aquin définit la charité comme étant l’amitié de l’homme avec Dieu… (2a 2ae, qu. 23, a 1)

Lorsque vous avez de l’amitié pour quelqu’un, vous souhaitez son bien, vous vous mettez en tête de faire toutes sortes de choses pour lui, vous prenez plaisir à rechercher ce qui le rendra heureux…

Et toutes les initiatives que vous prenez dans ce but, tous ces mille petits riens auxquels vous vous consacrez ont beaucoup de prix à vos yeux, parce que vous pensez à la joie que cela procurera à votre ami.

Évidemment, si vous n’aviez pas connu cette personne, vous auriez pu tout aussi bien faire ces bonnes choses, pour différentes raisons :

  • Parce que ça vous fait entreprendre quelque chose
  • Parce que c’est bon pour la planète
  • Parce que c’est votre devoir…

Mais, depuis que vous la connaissez, c’est surtout à elle que vous songez lorsque vous faites votre tri sélectif par exemple ou que vous donnez un coup de balai dans votre maison…

C'est M. Green qui va être content !

exemple de charité

Et puis, si votre ami n’avait pas été là, vous auriez certainement mis moins de coeur à l’ouvrage, non ?

Remarquez, toutes les autres bonnes raisons sont encore valables en elles-mêmes, elles n’ont pas disparu.

 Loin d’être gommées, elles viennent se greffer sur votre motivation première, pour appuyer votre décision, seconder ou préciser votre action…

 Une dimension surnaturelle

C’est exactement ce qu’on veut dire en affirmant que la charité est la première des vertus, ou que la charité est supérieure à toutes les vertus. (Catéchisme de l’Église Catholique, n°1826)

Ce n’est pas parce que la charité doit prendre le pas sur toutes les autres vertus.

C’est parce que pour le croyant, qui jouit de l’amitié du Seigneur, l’amour de Dieu devient le moteur principal qui le pousse à agir.

Dès lors, ses actes vertueux s’enrichissent d’une nouvelle dimension : ils sont vécus en raison de cet amour et pour ainsi dire à travers lui.

C’est ainsi que la charité répandue dans son coeur apporte aux autres vertus un éclat plus vif, elle les perfectionne et leur donne une valeur surnaturelle… à la mesure de Dieu !

"Ainsi donc, comme des élus de Dieu, saints et bien-aimés, revêtez-vous […] de miséricorde, de bonté, d'humilité, de douceur, de patience. […] Mais par-dessus toutes ces choses revêtez-vous de la charité, qui est le lien de la perfection. "

Lettre aux Colossiens 3,12 ;14

le lien de perfection

La charité n'exclut ni la justice, ni la prudence, ni la fermeté...

Participer à L'ŒUVRE de dieu

On voit donc que la mise en oeuvre des vertus dépasse de loin le cadre de la morale :

Il ne s’agit pas seulement de bien se comporter envers le prochain, ni même d’avoir une bonne relation avec Dieu ;

Il s’agit plutôt de devenir participant de son oeuvre de vie… 

En effet, la mise en oeuvre des vertus n’est rien d’autre que notre humble contribution à l’action divine ! 

En pratiquant les vertus à la lumière de la charité qui nous anime, nous agissons en enfants de Dieu, c’est-à-dire que nous faisons connaître concrètement ici-bas sa justice, sa bonté, sa droiture…

Nous donnons un aperçu de l’Amour véritable qui nous unit à Lui et qu’il désire transmettre à tous les hommes…

faire la charité

Quand nous posons des actes qui s’inscrivent dans la perspective de la charité, nous renforçons le lien qui existe entre le monde et Dieu, de manière explicite ou cachée selon les circonstances.

Nous devenons artisans de son Royaume avec lui. Nous faisons vivre son Alliance.

Et c’est peut-être là que se trouve la clef du mystère du « double commandement de la charité » qui fait de l’amour de Dieu et de l’amour du prochain une seule et même chose…

 les deux commandements de la charité

Un docteur de la Loi posa une question à Jésus […]

« Maître, dans la Loi, quel est le grand commandement ? »

Jésus lui répondit : 

« Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit. Voilà le grand, le premier commandement.

Et le second lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.

Évangile selon St Matthieu 22, 35-39

 l'amour charitable, Mt 22, 35-39

Qu'est-ce qu'un acte charitable ?

Un acte charitable est d’abord un acte vertueux, il doit donc être accompli avec justesse, à bon escient.

 De plus, parce que la charité est l’amour du Seigneur, un acte charitable ne peut en aucun cas détourner quelqu’un de Dieu.

 Ce qui veut dire que parfois, s’abstenir de faire quelque chose ou refuser de s’impliquer dans une situation peut être un acte charitable…

Non !

refus charitable

C’est vrai que lorsqu’il est question d’actes de charité, nous pensons plus spontanément à des oeuvres de bienfaisance comme l’aumône ou la visite aux malades… mais il ne s’agit là que de la partie visible de l’iceberg !

En réalité, la charité se manifeste à de multiples niveaux, qu'ils soient matériels ou spirituels. 

Elle est présente dans tous les cœurs qui aiment sincèrement le Seigneur et elle donne le meilleur d'elle-même quand elle peut rapprocher les hommes de leur statut d'enfant de Dieu. 

Voilà pourquoi être charitable n’est pas du tout une mission impossible !

Vous aimez ce que vous lisez ?

Vous aimerez sûrement mon livret PDF : "12 points de repère pour s'approcher du coeur de Dieu" que j'ai le plaisir de vous offrir.

Votre adresse de messagerie sera uniquement utilisée pour vous envoyer la lettre d'information de pagesvolantes.fr Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désinscription intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et de vos droits

Ne vous découragez pas !

S'il est bon de rechercher la vertu en tout temps, c’est encore plus vrai quand nous sommes dans les difficultés.

Car les vertus sont pareilles à l’arc-en-ciel qui nous aide à percevoir au-delà de nos misères le chemin du Beau et du Bien, et à maintenir notre regard fixé vers la lumière.

Pas étonnant que Dieu l’ait choisi comme signe de son Alliance avec les hommes… (Cf Genèse 9, 12-13)

l'Alliance de Dieu, Gn 9, 12-13

L'Alliance de Dieu est très présente dans la Bible. L'Ancien Testament l'évoque de nombreuses façons comme par exemple avec  le symbole du sel.

 En effet, la grâce de Dieu et la vertu sont inséparables l’une de l’autre ! 

C’est pour ça que la vertu, non seulement nous permet de ne pas perdre le cap, d’accomplir des oeuvres bonnes et des actions justes quelles que soient les circonstances, mais elle nous transforme aussi de l’intérieur.

Elle nous porte de plus en plus vers le Bien et elle nous façonne avec la grâce du Seigneur à la ressemblance de notre Père des Cieux…

Bien sûr, la plupart du temps ce changement ne se fait pas en un jour, mais plutôt de manière imperceptible, comme la mer qui polit un galet…

La parabole du levain

 Ajoutons que si la vertu a un impact positif sur notre manière d’être, elle en a également un sur notre environnement. 

Même si nous ne le voyons pas au premier abord, ses effets bénéfiques sont réels, pour nous et pour les autres, ne serait-ce que du point de vue spirituel…  

 Un peu comme ce levain dont parle l'Évangile qui fait lever toute la pâte :

Jésus leur dit une autre parabole : « Le Royaume des cieux ressemble au levain qu'une femme prend et mêle à une grande quantité de farine, si bien que toute la pâte lève. »

Évangile selon St Matthieu 13,13

 La parabole se trouve aussi en Luc 13, 20-21. 

Un Motif d'espérance

Il peut nous sembler que certaines situations sont inextricables ou que le monde ne sera jamais réceptif à l’Amour de Dieu que nous souhaiterions lui transmettre … 

Mais rappelons-nous que le Seigneur a fait briller sa lumière dans les ténèbres et dans la mort afin que  son Amour sembler puisse que toujours trouver son accomplissement et sa fécondité... et que la meilleure expression de cet Amour, ce sont les couleurs des vertus !

Alors, vous qui êtes amis du Seigneur, mettez des couleurs dans votre vie…

Soyez classes, soyez vertueux !

    Au reste, frères, tout ce qu'il y a de vrai, tout ce qui est noble, juste, pur, digne d'être aimé, d'être honoré, ce qui s'appelle vertu, ce qui mérite l'éloge, tout cela, portez-le à votre actif et le Dieu de la paix sera avec vous.

Lettre de St Paul aux Philippiens 4, 8-9 (TOB)

Vous aimez ce que vous lisez ?

Vous aimerez sûrement mon livret PDF : "12 points de repère pour s'approcher du coeur de Dieu" que j'ai le plaisir de vous offrir.

Votre adresse de messagerie sera uniquement utilisée pour vous envoyer la lettre d'information de pagesvolantes.fr Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désinscription intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et de vos droits

Cliquez ici pour laisser votre commentaire